Vous avez une demande ? Je peux vous aider !

CONTACTEZ MOI

Les hautes fréquences

Dans le domaine des protections contre les pollutions électromagnétiques artificielles, on va considérer que les hyperfréquences ou que les ondes de haute fréquence oscillent entre 100 KHz (KiloHertz) et 300 GHz (GigaHertz), soit de 100 mille à 300 milliards d’oscillations par seconde.

On va rencontrer progressivement les émetteurs grandes ondes, le CPL (Courant Porteur en Ligne), les émetteurs FM, la téléphonie mobile, le DECT (téléphone sans fil), la Wifi, les fours à micro ondes, le WIMAX et les faisceaux hertziens et satellites.

Antenne-relais

Dans le domaine des hyperfréquences, on va considérer la valeur du champ électromagnétique en volt par mètre (V/m) ou en Watt par mètre carré (W/m2) car les champs électriques et magnétiques se confondent.

Les principales sources de rayonnements électromagnétiques dans nos habitations sont les antennes-relais, le DECT (téléphone sans fil), la Wifi, le four à micro-ondes, le Bluetooth, le CPL (Courant Porteur en Ligne), les consoles de jeu et la box.

ATTENTION DANGER DES ONDES

Il est préférable de privilégier les liaisons filaires comme les téléphones filaires et les connexions internet RJ45 et utiliser le moins possible les technologies sans fil car elles sont toutes émettrices de champs électromagnétiques.

Le CPL, autrement dit Courant Porteur en Ligne nous permet de connecter des ordinateurs avec internet sur chaque prise de courant.Il est plus insidieux en nous donnant l’impression d’utiliser les fils sans danger.

Connecté sa box à son circuit électrique revient à inonder l’entièreté du circuit électrique d’hyperfréquences en utilisant le secteur comme onde porteuse afin de véhiculer les données internet. Ce qui a pour effet d’ajouter au champ électrique de basse fréquence des champs électromagnétiques de haute fréquence autour de chaque fil électrique. C’est le système utilisé par les nouveaux compteurs communicants dits « intelligents ». Il est donc déconseillé d’utiliser cette technologie.

Suite à diverses études réunies notamment dans le rapport Bio-initiative sur les effets possibles des ondes sur les êtres vivants, on va considérer dans nos mesures des valeurs de champ électromagnétique maximal ambiant de 0,6 V/m (volt par mètre) et près des lits de 0,2 V/m (volt par mètre).

Lorsque ces seuils sont dépassés, un grand nombre de possibilités nous permettent de les faire redescendre, en privilégiant l’éloignement de la source émettrice du champ électromagnétique,  en privilégiant les liaisons filaires et/ou en utilisant des peintures ou des tissus anti-ondes, etc.

Les normes françaises concernant les hyperfréquences vont de 28 V/m (volt par mètre)  à 61 V/m (volt par mètre) selon les gammes de fréquences.

Le rapport Bio-initiative basé sur des études scientifiques indépendantes a estimé que les normes officielles sont inadaptées et dangereuses pour la santé.

Par ailleurs il faut savoir qu’un grand nombre d’antennes-relais sont à présent dissimulées pour ne pas alerter les habitants.

Les principales dissimulations rencontrées sont : dans une architecture, derrière une fausse colonne, dans un arbre, dans un clocher, au dessus des pilonnes de stade,  dans des cylindres masquants, etc.